The Legend of Zelda : Symphony of the Goddesses

Si il y a au moins un aspect auquel je suis particulièrement sensible dans les jeux vidéo, c’est bien la musique. Alors quand j’ai l’occasion d’assister au concert symphonique des musiques de Zelda, forcément, je suis au paradis.
J’ai eu l’occasion d’assister au concert français du 08 octobre 2016 et il m’a semblé intéressant de revenir là-dessus étant donné que je n’ai jamais eu l’occasion d’en parler avant.

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, en 2011, pour les 25 ans de la licence, Nintendo a organisé 3 concerts symphoniques reprenant les musiques de la série. Devant la réussite de cette initiative, ce magnifique hommage s’est rapidement transformé en tournée mondiale (quoique très majoritairement américaine) intitulé « Symphony of the Goddesses« . On y retrouve des medley à thèmes (Boss Battle) ou sur des jeux entier (Ocarina of Time, Twilight Princess etc.) et quelques morceaux à part, parmi les plus connus/appréciés.
Personnellement, j’ai pu assister à 4 d’entre eux : celui des 25 ans et en mai 2013 à Londres, puis en avril 2015 et octobre 2016 à Paris. Autant dire que je commence à bien connaître la playlist. Bien évidemment, c’est un moment absolument magique, pour autant qu’on aime la saga et ses musiques. On ré-découvre celles qui nous ont accompagnées au cours de nos voyages à Hyrule dans les meilleures conditions possibles.

Logo de Symphony of the Goddesses

Concernant le dernier concert auquel j’ai assisté, celui d’octobre 2016, je dois dire que mon ressenti global est assez mitigé. Déjà parce que le cœur même du concert est identique depuis 5 ans, donc forcément, la magie ressentie commence à s’estomper, surtout que le CD accompagnant Skyward Sword reprend bien entendu ces fameux morceaux indémodables donc lorsqu’on connaît les arrangements par cœur, on rêve de suite beaucoup moins.


Poster des 25 ans

Les 25 ans de Zelda, un grand et bel événement

Ensuite, même si il est évident que le but de ce genre d’initiative est principalement commercial, il est dommage que cet aspect se fasse de plus en plus ressentir. Par exemple, nous avons eu le droit à un medley consacré aux jeux Tri-Force Heroes (qui ne m’attire pas) et A Link Between Worlds (que je n’ai pas aimé). Je pense sincèrement que si la sélection avait été faite de façon 100% fan service, je n’aurais pas entendu parler de ces jeux. Après, loin de moi de les dénigrer, ils ont certainement leurs fans et ce ne sont pas des mauvais jeux, mais je ne pense pas qu’ils soient aussi populaires aux côtés des géants OoT, Wind Waker et TP par exemple. C’est pour ça que je remets en cause la pertinence de leur présence.
Sachant que pour ALBW, étant une suite à A Link To The Past, je crois avoir entendu 2 morceaux réellement exclusifs à l’épisode 3DS, le reste étant des reprises du jeu sur SNES. Bref, je n’ai pas vu l’intérêt de sa présence; surtout avec celle du medley de ALTTP. Ces choix sont d’autant plus étranges puisqu’à contrario, Majora’s Mask qui était sur le devant de la scène en 2015 avec deux medley (merci le remake 3DS) eut le droit, certes à un medley, mais présent en tant que rappel. Comme si sa présence était devenue optionnelle alors que le jeu a une actualité assez récente.


Poster de la saison 1

Saison 1 : on prend les mêmes et on bonifie le tout !

Autre petite déception, le fait que le medley consacré à Link’s Awakening ne fut qu’une exclusivité à certains concerts de la deuxième tournée et surtout, jamais joué en Europe. Quand bien même, il s’agit d’un jeu relativement aimé et bien plus culte que TFH et ALBW en tout cas.
J’admets que je parais assez blasé, mais il n’empêche que je vibrerais toujours dès les premières notes des classiques Gerudo Valley et Dragon Roost Island, deux morceaux qui me sont chers depuis de très longues années (bien avant que je ne joue à leurs jeux respectifs, pour l’anecdote).


Une autre spécificité de ce type de concert est la présence d’un écran géant diffusant des extraits des jeux concernés et des moments choisis. A ce sujet, j’aimerais aussi revenir sur le medley de TP. Bien entendu, remake HD oblige, les extraits montrés ont été mis à jour. Mais cette fois-ci, ils ont été choisis plus ou moins aléatoirement. J’ai été assez surpris d’entendre l’une des musiques entendue pendant le combat de Ganondorf et revoir la cinématique où Xanto prend le pouvoir et où Zelda abdique, quand bien même ces deux scènes n’ont rien à voir. Après, cela ne remet pas en cause la qualité de l’orchestration mais ça nuit tout de même légèrement à l’immersion qui s’en retrouve chamboulée.


Poster de la saison 2

Saison 2 : les bases et de nouveaux classiques sont présents !

« Symphony of the Goddesses » est une expérience à vivre absolument pour tout fan de Zelda qui se respecte. Car même si Nintendo nous a servi un échantillon avec SS, cela ne vaut pas le fait d’assister en live à cette performance exceptionnelle. Dommage qu’aucun enregistrement live ne soit proposé de manière officielle.
Après, il est clair que participer à plusieurs concerts ne soit pas nécessairement une bonne idée. En tout cas, la lassitude commence à s’installer et si une prochaine occasion se présente, je pense que j’y réfléchirais à deux fois, à défaut de pouvoir consulter le programme en avance.

Maintenant, j’attends avec impatience que « Pokémon Symphonic Evolutions » débarque enfin en France car si Zelda m’a fait frissonner, je m’attends à fondre devant Pokémon. 🙂 Bref, le rendez-vous est pris !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Merci pour ce compte-rendu tes sympa à lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *