Pokkén Tournament DX : mieux que sur Wii U ?

Ces dernières années, les jeux Pokémon sur console de salon n’ont pas vraiment la cote. Et pour cause, un seul est sorti sur Wii U : Pokkén Tournament. Jeu de combat dans l’univers de Pokémon par Bandai Namco, les créateurs de Tekken. Un an plus tard, The Pokemon Company remet le couvert avec une version Deluxe dudit titre sur Switch. L’occasion de retourner dans la région de Ferrum afin de constater les changements opérés.


Un portage Deluxe

Archéduc VS Shadow Mewtwo

Amusez-vous avec 21 Pokémon différents !

N’allons pas par quatre chemins, Pokkén Tournament DX reprend dans les grandes lignes le contenu du jeu original. Nous y retrouvons donc les matchs d’exhibition, les entrainements, la Ligue Ferrum, servant de mode solo, sans oublier le multijoueur local et en ligne.
C’est tout ? Non bien sûr. Car nous pouvons tout d’abord compter sur l’ajout de cinq nouveaux combattants que sont Darkrai, Cizayox, Pingoléon, Cradopaud (exclusifs jusqu’alors à la version arcade) et Archéduc. De quoi apporter un peu de variété dans le roster. Du côté des Pokémon de support, un seul nouveau duo fait son apparition composé de Flamiaou et Otaquin. Quant aux terrains, rien de nouveau n’est à signaler.
Enfin, à l’instar de Mario Kart 8 Deluxe, tout le contenu principal du jeu (combattants, supports et terrains) est directement disponible. Afin de pouvoir se lancer directement  dans des parties fun et variées.


Ligue Ferrum

La Ligue Ferrum consiste toujours à enchainer des combats…

Bien qu’il s’agisse d’un portage, il est agréable de constater que visuellement, le jeu a été légèrement amélioré. Cela reste minime mais Pokkén Tournament DX gagne en netteté. Ce n’est pas une claque graphique mais c’est toujours ça de pris. Comme souvent, le rendu portable est très agréable à l’oeil. Le tout en 60 FPS pour une expérience aux petits oignons. Quant à la maniabilité, cette dernière était très bonne sur Wii U et le reste sur Switch. Comme d’habitude, vous avez l’embarras du choix. Switch, Joy-Con seul ou sur le Grip et bien entendu Pro Controller. Il est également bon de noter que le Pad Pro de la version Wii U, commercialisé par Hori est également compatible via l’un des ports USB de la console. A vous de faire votre choix même si par réflexe, un Pad classique sera préféré dans la plupart des cas. Quant à l’ambiance sonore, l’ensemble reste discret et ne tape pas sur le système.


Quoi de neuf à Ferrum ?

Combat en équipe

Que la meilleure équipe gagne !

Dans les grandes lignes, l’expérience solo de Pokkén Tournament n’a pas bougé d’un iota. Il est toujours possible de s’entrainer via plusieurs tutoriels permettant de se faire la main sur les différentes techniques de chaque Pokémon et ainsi pouvoir choisir son main avec plus de facilité. Les combats solo néanmoins proposent désormais la possibilité de faire des combats en équipe. Chaque joueur/ordi choisi 3 Pokémon. Le but sera de mettre K.O. les Pokémon de l’adversaire avant que ce dernier n’y parvienne.

Défi quotidien

Changez vos habitudes avec le Défi quotidien.

Ensuite, la Ligue Ferrum reste toujours aussi répétitive. On enchaine les combats jusqu’à parvenir à remporter chacune des ligues. Cependant en réalisant certaines actions (appeler un Pokémon de soutien en particulier, remporter X combats) vous pourrez débloquer quelques éléments de customisation.

Enfin, cette version DX voit l’apparition du Défi quotidien. Il s’agit de remporter un combat avec des conditions particulières (utiliser tel(s) Pokémon, gagner x combats etc.). L’occasion de combattre avec des Pokémon dont nous avons moins l’habitude. Bref, pas de quoi augmenter significativement la durée de vie du titre.


Classement online

Suivez votre progression en ligne via différents classements.

L’expérience multi n’est pas en reste et se voit même étoffée grâce aux possibilités de la Switch. Il y en a pour tous les goûts : que vous ayez plusieurs consoles ou non, cette version DX aura toujours quelque chose à vous proposer. Vous voulez vous éclater avec des amis en ville ? Chacun son Joy-Con et que le meilleur gagne. Besoin d’affronter des adversaires de votre calibre ? C’est parti pour quelques combats en ligne avec classement.
En online justement, les matchs s’enchaînent rapidement grâce à une règle d’or: si un adversaire n’a pas été trouvé au bout de 10 secondes, un match contre un ordi se lance pour faire patienter. Simple mais efficace. Là encore, chacun y trouvera son compte. Matchs classés ou pour le fun, le joueur est libre et pourra suivre sa progression via plusieurs classements.


Conclusion

Avec cette édition Deluxe, The Pokémon Company nous propose une version de Pokkén Tournament présentant quelques nouveautés plutôt sympathiques mais qui ne convaincra pas forcément les possesseurs du jeu de base. L’ajout des Pokémon, auparavant exclusive à la mouture arcade, est le bienvenu comme pour s’excuser de ne pas les avoir proposés aux joueurs Wii U sous forme de DLC. Avec un tutoriel plutôt bien foutu, les amateurs de versus fighting devraient s’y retrouver. Bref, si le genre ne vous déplaît pas ou que cela ne vous dérange pas de jouer avec des monstres de poche plutôt qu’avec des kilos de muscles, vous devriez passer un bon moment.
Et si il ne révolutionne pas son genre, saluons la prise de risque d’adapter nos chers Pocket Monsters dans un genre à des kilomètres des combats pixélisés que nous affectionnons tant.

Notation - Pokkén DX

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *