Pokémon Let’s Go – analyse du fan service

Ce n’est un secret pour personne : Pokémon Let’s Go ne brille pas par la richesse de son contenu exclusif. Il est cependant intéressant de s’intéresser à la présence de trois personnages iconiques dans ses jeux : Red, Blue et Green ! Si le trio fait ici sa première apparition, il est bon de rappeler qu’il était à l’origine prévue pour Pokémon Rouge et Vert, comme atteste l’artwork bien connu, issu de la couverture du guide stratégique japonais, unique preuve de ce projet mis de côté.

Avant de commencer cette analyse, il est bon de noter que les événements de Pokémon Let’s Go semblent se dérouler dans un univers parallèle à celui des jeux principaux. Les répliques de Blue indiquent que lors de leur voyage, Red, Blue et Green n’ont pas reçus de PokédexTiens, t’as un Pokédex ? Pépé a fini de le mettre au point, alors ! ») et n’ont pas affrontés la Team Rocket (« La Team Rocket, ça vous dit quelque chose ? […] Je vois la rumeur se répand. […] Perso, je mène l’enquête de mon côté. »).
J’imagine que ce décalage permet de placer un maximum de références aux autres jeux et éventuellement à l’animé et aux manges comme nous allons le voir.

Red, Blue et Green - Pokémon Let's Go

Red

Rencontre de Red - Mont Argenté
Les rencontres avec Red ont bien changés…

Dans Let’s Go, nous avons peu d’informations sur Red. Aucun PNJ ne le mentionne et ce dernier est toujours aussi peu bavard. Il est tout de même possible de déduire certaines choses. Au vu de son équipe composée de Pokémon niveau 85, faisant de lui le dresseur le plus puissant que nous ayons à affronter du jeu, il a certainement du être Maître Pokémon. Le fait de devoir battre 6 Experts pour pouvoir l’affronter et l’obtention du titre « Expert en Combat » renforce cette hypothèse.
De plus, ce n’est certainement pas à un hasard si ce dernier apparaît justement à l’entrée du Plateau Indigo. Comme pour s’assurer que le nouveau Maître soit à la hauteur de son titre. La logique aurait voulu, à l’instar de Pokémon Or, Argent, Cristal ainsi que leurs remakes, que Red attende patiemment un adversaire au lieu ultime de sa région, à savoir la Caverne Azurée. À la place, il est possible d’y rencontrer Green (j’y reviendrais plus tard).

Dernière certitude : n’ayant pas obtenu de Pokédex (bien qu’il a probablement contribué à son élaboration), il n’a pu capturer ni prendre connaissance de tous les Pokémon de sa région. Comme en témoigne la présence de Sulfura, Artikodin, Electhor et Mewtwo. Passons maintenant à son équipe.


Grâce à la présence de Blue et Green, nous savons que le starter de Red fut Bulbizarre. Son Pikachu n’est donc là que pour faire référence à son équipe de l’univers des jeux principaux, ainsi qu’à l’animé via ses attaques Tonnerre et Queue de Fer.

Même constat pour Ronflex et Lokhlass qui perdent leur aspect iconique puisque les deux Ronflex ne bloquaient pas encore l’accès à la Piste Pokémon et la Route 12 lors du voyage de Red et que la Sylphe n’avait pas encore été prise en otage par la Team Rocket, ne lui permettant pas d’obtenir Lokhlass. Il n’est donc pas étonnant de croiser ces deux Pokémon à l’état sauvage.

Queue de Fer lancée par Pikachu - Animé Pokémon
Qui de mieux placer que le Pikachu de Sacha pour référencer l’animé ?

Reste le cas de Mackogneur et Arcanin. Difficile de trouver une quelconque référence symbolique puisqu’aucune représentation de Red n’a utilisé ces Pokémon.

Concernant Arcanin, j’ai remarqué que Red, Blue et Green avaient chacun un Pokémon représentant l’un des trois types de base : Plante, Feu et Eau. Red a donc son Florizarre. Tortank n’avait pas besoin d’être remplacé puisqu’il possède Lokhlass. Reste Dracaufeu qui se fait donc remplacer par Arcanin, soit le Pokémon de type Feu le plus puissant de Kanto. Un choix judicieux donc, en accord avec le nom de son Dresseur et son statut de meilleur dresseur de la région.

Pour Mackogneur, il y aurait éventuellement Rouge dans l’arc Rouge et Bleu du manga « La Grande Aventure ». Ce dernier obtient un temps le Machopeur de Bleu qui évoluera en Mackogneur pendant un combat, mais je pense que c’est une fausse piste. C’est probablement un choix visant à rendre l’équipe de Red plus équilibrée que d’habitude. Cette dernière n’a aucune triple faiblesse et peut toucher 16 types sur 18 avec une attaque super efficace.


Blue

Des trois dresseurs iconiques de Kanto, Blue est celui qui apparaît le plus. Chacune de ses apparitions est l’occasion de retrouver le personnage que nous avons connu dans les jeux originaux. Blue est toujours aussi fier et s’adresse au joueur avec un ton très familier.
Si son implication dans l’histoire principale tient plus du caméo qu’autre chose, Let’s Go est l’occasion de le voir promu en tant que nouveau champion de l’arène de Jadielle, suite au départ de Giovanni. Ce qui sera prétexte à un affrontement quotidien, à l’instar des jeux se passant à Johto.


VS Blue - Pokémon Ultra Soleil/Lune
Ptéra, le dernier membre récurrent des équipes de Blue !

Si nous retrouvons le trio de types Plante-Feu-Eau, son équipe reste néanmoins moins équilibré que celle de Red, mais 100% centré sur le fan service.
Nous retrouvons donc son starter, Dracaufeu, suivi par trois vétérans avec Noadkoko (seul Pokémon permanent de Blue) puis Léviator et Alakazam, tous les deux présents dans 7 de ses équipes sur 8. S’ajoutent ensuite Ptéra, présent aux côtés de Blue depuis Noir 2 et Blanc 2 et un petit Tauros. Ce dernier pourrait être une référence à l’équipe que devait avoir le Professeur Chen, initialement prévu pour être affronté dans les jeux de première génération. Équipe dans laquelle, nous devions retrouver Noadkoko et Léviator. La boucle est bouclée !
Enfin, si son Dracaufeu peut méga-évoluer en Méga-Dracaufeu Y, c’est pour laisser sa Méga-Évolution X à Peter, expert du type Dragon.


Green

Green est sans conteste la plus dure à analyser du trio pour une raison : elle n’a aucun background lié aux jeux vidéo. Si sa création fut motivée par le fait de compléter Red et Blue, elle resta au stade de concept-art puisqu’il n’y a aucune trace de son existence dans les données de Pokémon Rouge et Vert, que ce soit dans les versions bêta ou finales.
Et bien qu’elle servi de modèle pour créer Leaf, héroine des remakes Rouge Feu et Vert Feuille, sa présence n’est qu’un prétexte pour justifier le choix du sexe du protagoniste puisqu’elle disparaîtra du jeu si le joueur choisi d’incarner Red.


Verte - Pokémon La Grande Aventure
Verte est, sans conteste, la représentation la plus connue de Green !

Si références de son incarnation dans Let’s Go il y a, il faut aller les chercher du côté du manga « La Grande Aventure », puisque le personnage de Verte est son incarnation la plus développée. Dans ce dernier, Verte fait partie des Détenteurs de Pokédex, et forment ainsi un trio avec Rouge et Bleu. Si elle apparaît comme très indépendante et opportuniste (elle chercher à attraper Mew pour l’argent), elle se révèlera être une précieuse alliée et une combattante à ne pas sous-estimer. Au cours des deux premiers arcs, le lecteur apprend qu’enfant, Verte s’est faite kidnapper par Ho-Oh, développant ainsi une peur des Pokémon oiseaux mais aussi un talent concernant l’évolution de ses Pokémon pendant sa captivité.


Ce qui me ramène à Green. Si elle représente un adversaire de taille avec une équipe relativement équilibrée comme Red, elle reste déterminée et prête à tout pour arriver à ses fins, au point de vouloir capturer Mewtwo coûte que coûte. Peut-être avons-nous là une référence à son obsession pour Mew dans le manga ?

Hormis Tortank, son starter, elle possède un Mélodelfe, héritage de son alter-ego dans le manga. De plus, comme ses deux rivaux, elle possède un Pokémon de chaque type du trio élémentaire : Plante-Feu-Eau, mais aussi un Pokémon de type Normal, Kangourex, deuxième Pokémon de Kanto le plus puissant de ton type, ex-aequo avec Tauros, derrière, bien évidemment, Ronflex.

Mélodelfe de Verte - Pokémon La Grande Aventure
Mélodelfe représente à merveille la spécialité de sa dresseuse !

De plus, elle ne possède aucun Pokémon de type Vol, mais surtout cinq de ces Pokémon sont des évolutions dont quatre obtenus via un autre moyen que par niveau : Mélodelfe, Empiflor et Feunard nécessitent respectivement une Pierre Lune, Plante et Feu alors qu’Ectoplasma évolue par échange.

En écrivant cet article, je me suis demandé pourquoi Green ne possédait pas de Nidoqueen comme son incarnation de « La Grande Aventure » à la place d’Ectoplasma. J’ai très vite réalisé que cela permettait à Green de posséder au moins un Pokémon de chacun des deux types d’évolutions spéciales présents dans le jeu (les pierres d’évolution et l’échange), que Nidoqueen requiert la même pierre d’évolution que Mélodelfe et enfin, tout comme Red et Blue, de posséder un Pokémon évoluant par échange.
Cela permet donc de faire une référence à son homologue du manga, qui est, encore une fois, experte dans l’évolution.


En conclusion, je pense que rien n’a été laissé au hasard quant aux caméo de Red, Blue et Green. Que ce soit dans leur(s) lieu(x) d’apparition, leurs dialogues ou leur équipes, chaque petit détail cache un clin d’oeil visant les fans de longue date.
De plus, leur équipe répond à une certaine logique : dans chacune d’elle, nous retrouvons l’évolution finale d’un des starters, un Pokémon de chaque type du trio élémentaire Plante-Feu-Eau, un Pokémon de type Normal et un Pokémon dont l’évolution nécessite un échange et une pierre évolutive.
Et si cela ne fait pas de Pokémon Let’s Go des jeux inoubliables, ces derniers ont le mérite de faire vibrer comme jamais, notre corde sensible nostalgique.

Red, Blue et Green - Croquis préliminaire de Pokémon Rouge et Vert
Première fois que le trio est réuni depuis cet artwork !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Nini dit :

    Je suis assez d’accord avec ton analyse. Il faudra voir s’ils reviennent dans de prochains jeux quelles équipes et rôles ils auront. Je trouve ça un peu con qu’ils n’ont pas chacun une des évolitions de Kanto mais bon.

    J’ai quelques pistes pour les Pokémon de Green. Ectoplasma étant le seul pokémon spectre de Kanto, elle l’aurait choisi comme avantage type contre Mewtwo (bon il est poison aussi mais voilà). Pour Mélodelfe, il faut savoir que Mélofée devait être la mascotte de la licence à la place de Pikachu. Comme Green qui a été abandonnée dans la conception du jeu, Mélofée comme mascotte est aussi une idée abandonnée. Feunard et Empliflor sont des Pokémon exclusifs à la version Verte et Vert-Feuille (Arcanin dans Pokémon Rouge d’ailleurs). Enfin Kangourex ressemble pas mal à Nidoqueen et c’est un Pokémon exclusif femelle également.

    Voilà, je sais pas si c’est moi qui voit trop des détails sur Green ou si c’est logique ^-^’

  2. Aquateur dit :

    Comme d’hab, t’as de très bons arguments !
    Merci à toi, c’est toujours un plaisir d’échanger sur ce type de sujet. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *