PGW 2018 – Pokémon Let’s Go

Pokémon Let’s Go…. Je pense que Game Freak a rarement du faire face à autant de réactions variées face à un de leur jeu. Et c’est sans attente et beaucoup de curiosité que j’ai pu le tester à plusieurs reprises lors de la Paris Game Week 2018 !Stand de Pokémon Let's Go


Démo de Pokémon Let's Go

Aidez le Prof. Chen a attraper plein de Pokémon !

La démo à ma disposition me permettait de me balader dans la Forêt de Jade, d’y capturer quelques Pokémon et d’y affronter les Scouts et autres Fillettes présents. Let’s Go oblige, chaque partie se jouait à la Poké Ball Plus. La tenir en main est assez confortable, même si cela est déroutant de prime abord de jouer avec une manette de cette forme. Si c’est amusant les premières minutes, je trouve que devoir se servir du stick comme bouton principal n’est pas très ergonomique : j’ai souvent sélectionné une option indésirable car je faisais bouger le stick en voulant appuyer dessus. Je reconnais néanmoins qu’il aurait été difficile de faire mieux au niveau de l’ergonomie tant la Poké Ball est petite. Je pense donc que je jouerais la plupart du temps avec une manette plus conventionnelle.

Concernant les captures, si le principe global reprend celui de Pokémon GO, ce dernier présente quelques différences. Comme nous passons d’une interface tactile à la détection de mouvements, le gameplay diffère. Exit les lancers à effet, et comme nous ne voyons pas notre Ball, il faudra un certain temps d’adaptation pour saisir toutes les nuances du lancer. En effet, j’ai plusieurs fois raté ces derniers sans réellement comprendre pourquoi.

Goodies de la démo de Let's Go

Quelques goodies reçu après ma session de jeu. Ici un un fascicule et un tour de cou Let’s Go ainsi qu’un code de Zeraora pour USUL.

Concernant les combats, il y a peu de choses à dire dessus. L’interface est claire, pas de soucis à ce niveau-là. On y sélectionne nos attaques, le Pokémon à envoyer au combat en cas de switch ou nos objets sans problème.

Passons à la partie technique. Les graphismes sont fins, il y a peu d’aliasing, et le jeu tourne sans ralentissement. Cependant, ne vous attendez pas à une claque graphique car les textures utilisées sont assez minimalistes et je ressens l’impression de jouer à Pokémon Soleil et Lune en HD tant que les animations de combats rappellent celles des versions 3DS. L’ensemble reste néanmoins très coloré et mignon à souhait.

J’ai rapidement pu tester ce qui s’apparente à la Poké Récré. Pouvoir caresser notre starter est sympa et plus réaliste que jamais : il suffit juste de bouger la Poké Ball Plus à l’endroit où nous souhaitons le caresser. J’émet tout de même quelques réserves sur l’utilité de cette fonction. À voir dans la version finale ce qu’il en sera.


Que penser de Pokémon Let’s Go après ces premières minutes de jeu ? Je trouve que le tester permet de mieux se rendre compte de son gameplay. Et même si le jeu est dépaysant, j’ai de gros doutes sur son intérêt à terme tant il manque d’enjeux. Certes, ce n’est pas le but et il ne faut pas attendre de Let’s Go une expérience de jeu Pokémon complète mais je me demande si même les joueurs les plus occasionnels ne se lasseront pas à terme. Malgré tout, je pense qu’avec un peu d’imagination, il sera très facile de passer du bon temps en se laissant porter par cette version revisitée de Kanto.
Réponse donc à sa sortie, le 16 novembre !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *