Nintendo Switch & ses jeux

Le 13 janvier dernier, Nintendo nous a proposé une conférence live pour nous présenter la Switch, attendue au tournant après l’échec que fut la Wii U. Suite à cela, j’ai eu l’occasion de tester la console et quelques uns de ses jeux à Paris lors d’une des sessions de test organisées le week-end du 14-15 janvier. L’occasion de vous faire part de mes premières impressions sur la console !

Le Grand Palais

Venez tester la Nintendo Switch !

Une fois rentré à l’intérieur de la salle dédiée au test du Grand Palais (excusez du peu), la console est exposée sous ses 3 configurations : la console + les Joy-Con sur leur support, la console sans Joy-Con et enfin avec ces derniers.
Premier constat qui m’a sauté aux yeux : la console est toute petite ! Les différents visuels que l’on trouve sur Internet me laissait penser qu’on aurait droit à une tablette beaucoup plus large, mais il n’en est rien. Du coup, au niveau du design général, c’est le coup de cœur. Après avoir joué des heures avec le GamePad relativement « mastoc », la Switch me fait le même effet que la NES Mini : j’ai l’impression d’avoir à porté de main une petite console qui a quelque chose à m’apporter, le tout sans prendre excessivement de place.
Au final, la salle ressemble à ce qu’on peut trouver lors des diverses conventions JV type Japan Expo en ce qui concerne le stand Nintendo : des espaces dédiés à un jeu, des lumières, des trailers, bref, bienvenue chez Big N !


Stand Splatoon 2

À peine annoncé et déjà en test !

Le premier espace est d’ailleurs dédié à Zelda : Breath of the Wild. La queue déjà assez conséquente me permet d’émettre un constat évident : je ne testerai pas le jeu. Pas une très grande perte étant donné que le jeu sera mien dès sa sortie et que pour l’heure, ce qui m’intéresse, c’est Splatoon 2 !

Pour mon plus grand bonheur, le jeu est disponible en test un peu plus loin. Il nous est possible d’y jouer soit directement sur la Switch, soit avec le Pro Controller, auquel cas, l’action se déroule sur un écran. Je choisis le Pro Controller histoire de pouvoir découvrir Splatoon avec une manette classique.
Rapidement, les réflexes reviennent, même si la non-présence de mes équipements fétiches se fait ressentir. Plus sérieusement, j’ai opté pour la nouvelle arme présentée : le Barbouilleur double. Je n’ai pas ressenti de réels changements par rapport aux sensations d’un Lanceur classique. Par contre, un système d’esquive est désormais de la partie mais mon utilisation de ces dernières est resté assez aléatoire et franchement pas très efficace.

Pro Controller Switch

Avons-nous trouvé le successeur de la manette GameCube ?

Bien entendu, la partie se déroule bien trop vite et je repose avec regret la manette. D’ailleurs, parlons-en. Son design se situe entre la manette GameCube et le Pro Controller de la Wii U. Il est clair que pouvoir jouer à Splatoon avec une manette plus conventionnelle reste quelque peu déroutant au premier essai. Mais j’imagine qu’après un certain temps d’adaptation, la prise en main devient optimale.
D’ailleurs, l’absence de second écran pour afficher la carte n’est finalement pas très gênant : il suffit d’appuyer sur X pour que cette dernière s’affiche et nous permette de choisir quel allié nous souhaitons rejoindre.


Screen Mario Kart 8 Deluxe

C’est pareil, mais en mode portable !

Par chance, le stand de Mario Kart 8 Deluxe se trouve juste en face. Et hop, c’est parti pour un second essai. Cette fois, je joue directement via la Switch. Si la prise en main de cette dernière semble similaire à celle du GamePad, la Switch est beaucoup plus fine et cela se ressent. La partie commence et je choisis bien évidemment l’Inkling Boy, trop content de voir l’importance de Splatoon grandir de jour en jour. Là encore, les réflexions provenant de mes centaines d’heures de jeux reviennent mais à l’instar de Splatoon, j’attends de pouvoir profiter d’une session de jeu un peu plus longue avant de réellement me prononcer car j’ai quelques réserves sur le confort de jeu offert par la Switch à terme.


J’ai également pu tester les différents mini-jeux de 1,2, Switch mettant en avance la reconnaissance de mouvement largement plus poussée que celle des Wiimote. Je dois dire que je suis ressorti de ces six expériences vidéoludiques plutôt satisfait. Car même si cela reste fondamentalement le même type de gameplay que propose Nintendo depuis la Wii, en plus poussé sur Switch, je me suis amusé. Et c’est l’essentiel.

Stand d'ARMS

Le jeu a t’il de quoi perdurer sur le long terme ? Pas sûr…

Si Super Mario Odyssey n’était pas jouable, il était tout de même possible de se faire tirer le portrait avec une grande PLV tirée du jeu. Ça reste un souvenir sympathique de cette session de test.

Autre jeu ayant fait parler de lui lors de la conférence : ARMS. Il s’agit d’un étrange croisement entre la Boxe de Wii Sports et Pokkén Tournament (c’est ma seule référence en VS Fighting) où les combattants balancent leurs bras à la Rayman pour mettre K.O. l’adversaire (vous avez dit chelou ?). Chaque personnage possède ses propres caractéristiques et bien sûr, le gameplay se base sur la détection de mouvements. À voir ce que donnera le jeu complet mais en l’état, ARMS semble parti pour être assez répétitif.

J’en parle histoire de, mais j’ai également pu tester FAST RMX et Ultra Street Fighter II. Je n’ai pas grand chose à en dire étant donné que ce ne sont pas des genres de jeux qui m’intéressent et que j’aurais donc du mal à en parler, tant mon avis est vide d’intérêt.


Voilà qui conclut mes impressions sur la Nintendo Switch et ses jeux. Encore une fois, je suis séduit par sa taille (aussi large d’une N3DS XL sans les Joy-Con et qu’un GamePad avec) et de son concept hybride. Il me tarde que Nintendo nous en dise d’avantage sur sa console. Quid de la Console Virtuelle, du online payant ou encore des jeux que beaucoup attendent (espoir d’un F-Zero, Metroid etc.) ?
Autre remarque sur la console en elle-même : si l’avenir de la 3DS reste incertain à terme, quand je vois la taille de la Switch, mes interrogations quant à la succession de la portable 3D s’évanouissent un peu plus… Si la Switch commence tout juste à nous montrer de quoi elle est capable, on peux parier que Nintendo communiquera désormais régulièrement au fur et à mesure que la sortie de la console approche. Après, le temps nous montrera si la console à de quoi perdurer à terme. Mais en attendant, j’ai hâte de pouvoir jouer à Mario Kart dans le train pour la Japan Expo !

La Nintendo Switch

Rendez-vous le 3 mars !

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Tania dit :

    Bonjour,
    Un de mes copains s’était rendu à cet évènement et depuis, il est tombé amoureux de la Nintendo Switch. LOL. Il y a de quoi, car c’est une très bonne console. D’ailleurs, je pense me la procurer bientôt.

  2. Tania dit :

    En effet, Splatoon 2 est en préparation et je susi impatiente de voir ce que ça va donner. : )

  1. 30/03/2017

    […] eu beau avoir la chance de tester Splatoon 2 au Grand Palais, le fait de pouvoir y jouer tranquillement chez soi, c’est autre chose. Ce week-end, ce fut donc […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *