Mario Kart 8 Deluxe

Très grand fan de Mario Kart depuis « Super Circuit » sur GBA, j’ai torché tous les jeux de la série sortis depuis, que ce soit les épisodes portables ou sur consoles de salon. Bien sûr, Mario Kart 8 n’a pas échappé à la règle.

L’existence de ce portage de Mario Kart 8 n’a rien de surprenant. La Wii U a bidé et Nintendo compte sur la Switch pour se rattraper auprès des joueurs. Normal donc que l’un des meilleurs jeux de sa grande soeur débarque dans une édition parfaite, une version Deluxe donc.
Sur le papier, rien ne semble indiquer qu’un quelconque intérêt pouvait me lier à MK8D étant donné que la cible visée par Nintendo est clairement les joueurs n’ayant, soit pas acheté le jeu (8 millions d’exemplaires sur Wii U, pour un Mario Kart, c’est pas énorme), soit pas acheté la console. Bref, le fan que je suis n’est censé rien à faire de ce portage. Et pourtant, je suis loin de regretter mon achat comme je vais pouvoir vous le faire comprendre dans cet article.


Mario, Fille Inkling, Link & Marie

C’est parti pour quelques courses deluxe !

Sans surprise, j’ai très vite retrouvé mes marques. Mêmes menus, mêmes courses, même personnages… ah non ! Il y a en effet 5 nouveaux personnages jouables : les Inkling Boy et Girl de Splatoon, le Roi Boo, Skelerex et Bowser Jr. En bonus, il y a également Mario d’Or en skin pour Metal Mario (non vraiment, je n’aime pas la VF) qui est à débloquer, sympa ! Mais ne cherchez pas Diddy Kong ou même Flora Piranha, ils n’ont à priori pas la popularité nécessaire pour être présents.
Toujours par rapport aux personnages jouables, tout ce beau monde (42 personnages, excusez du peu) est disponible dès le départ. En même temps, vu les conditions pour débloquer l’un des 14 persos du jeu original, on n’y perd pas grand chose. En revanche, les éléments de personnalisation pour les karts, motos et quad sont toujours à débloquer via les pièces. Concernant les courses, celles des DLC 1 et 2 de la version Wii U sont disponibles. Pour peu que vous ayez fait l’impasse sur ces tracés additionnels, vous voici avec 16 courses inédites soit 48 circuits au total. Bref, il y a de quoi faire.


Link sur Pays Fromage

Tous les DLC de la version Wii U sont inclus.

Heureusement, les nouveautés ne s’arrêtent pas là. En vrac, nous avons désormais 2 options supplémentaires d’aide à la conduite : la première nous empêche de tomber dans le vide et de faire du hors piste et la seconde permet à notre kart de rouler tout seul. Oui ça a l’air con comme ça mais dites vous que pour les plus jeunes joueurs, ce genre d’option est une aubaine (et je sais de quoi je parle). Ensuite, il y a la possibilité de faire du Contre-la-Montre en 150 ET en 200cc. Autre nouveauté sympathique, l’apparition d’un troisième mini-turbo afin de récompenser les dérapages les plus longs.
Du côté des objets, la Plume et le Boo font leur retour, bien que la Plume soit une exclusivité du mode Bataille (j’y reviendrai). Puisque je parle des objets, nous pouvons désormais en stocker 2. Bien pratique pour devenir un véritable mur défensif lorsque nous sommes en tête. Malheureusement, il n’est pas possible de choisir quel objet nous voulons utiliser (comme dans Double Dash par exemple).
Concernant le mode Bataille (qui était anecdotique sur Wii U), ce dernier revient plus en forme que jamais car revoici quelques circuits spécialement conçus pour le mode et avoir 5 modes de jeux différents. Nous retrouvons les classiques Bataille de ballons et de pièces mais également Capture de soleil et Bob-ombs à gogo de Double Dash. Enfin, place à la Traque sur la piste, un mode inédit où le but est d’attraper les joueurs du camp adverse dans le style « gendarme et voleur ».


Mais pourquoi ai-je diable craqué une seconde fois pour ce jeu qui ressemble, en apparence, comme deux gouttes deux au jeu original ? Tout d’abord parce que je voulais absolument pouvoir profiter de cet excellent jeu avec de nouvelles maniabilités. Et ce portage en propose 5 différentes : via la Switch en mode portable, avec un ou deux Joy-con, avec le Grip et bien sûr, avec le Pro Controller.

Mode Bataille - Splatoon

Le mode Bataille aux couleurs de Splatoon.

Naturellement, mon coup de coeur revient à ce dernier qui est juste parfait. Mais honnêtement, n’importe quelle autre maniabilité reste très sympathique. Avec la Switch, il s’agira tout de même de trouver une position confortable afin de palier au poids de la console. Concernant les Joy-Con, ils proposent la meilleur alternative au Pro Controller. Car les utiliser via le Grip ou avec un seul Joy-Con pourra en gêner certains vu la taille de la manette. Cela peut sembler anodin mais le support de la dragonne apporte un confort non négligeable. Bien entendu, il est possible d’activer le gyroscope afin de multiplier les façons de jouer. Dans cette configuration, la palme revient au Joy-con incrusté dans le volant officiel. Un vrai plaisir en somme. Pour l’anecdote, jouer avec ce dernier est très confortable, même sans utiliser le gyroscope.
Enfin, le dernier atout de Mario Kart 8 Deluxe reste bien sûr la possibilité de pouvoir y jouer partout, Switch oblige ! Avec tout son contenu, pouvoir se vanter d’avoir un tel Mario Kart dans la poche dans le sac est absolument fantastique. Qu’importe le nombre d’heures passées sur la version Wii U, en emportant ma Switch en voyage, j’ai de quoi m’amuser sans soucis. Sachant que Mario Kart est le genre de jeu qui permet de proposer du fun immédiat, même en ayant peu de temps devant nous.


Bref, ce portage est tout bonnement génial. Non seulement il reprend l’intégralité du contenu des DLC, mais en plus, il se permet d’en ajouter encore plus. Si vous avez déjà le jeu original avec ou sans les DLC, il est clair que son achat est discutable. A voir si les possibilités offertes par la Switch et cette version +++ vous intéresse. Par contre, si vous n’avez jamais eu entre les mains ce Mario Kart, foncez de suite, vous ne le regretterez pas. C’est un must have que la Switch peut se vanter de posséder en tout début de vie qui plus est.
J’espère néanmoins que cela n’empêchera pas la mise en chantier d’un épisode exclusif à la Switch. Ne serait-ce que pour pouvoir proposer un jeu 100% inédit. D’ici là, je vous laisse, j’ai un grand prix qui m’attend !

Départ turbo

Rendez-vous sur la ligne d’arrivée !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *