The Legend of Zelda : Twilight Princess HD

J’ai découvert Twilight Princess en 2006 alors que je venais d’obtenir ma Wii pour Noël. Ce fut mon tout premier Zelda sur console de salon et un gros coup de coeur. Dix ans plus tard, je décide de repasser à la caisse afin de voir si ce portage vaut tout de même le coup graphiquement et surtout pour tester ce jeu avec un Pad plus classique que le combo Wiimote + Nunchuk.

Bannière TP HD


RETOUR À HYRULE

Link affronte une Skulltula

Quel plaisir de retourner à Hyrule !

Ne serait-ce qu’avoir la boîte du jeu en main, les souvenirs remontent. Il faut dire que j’en est passé des heures sur la version Wii.
Une fois le jeu lancé, la mise en place du scénario est un peu lente mais c’est normal : pas question de laisser le joueur vadrouiller seul sans explication. Et c’est ainsi que l’on découvre les principales commandes du jeu.
Jouant majoritairement au Pro Controller, je dois avouer que ça fait du bien de jouer à un Zelda avec une manette plus classique.
Je retrouve le charme et l’ambiance de ce jeu qui sont restés indémodables. Cette fois-ci, c’est bon : la magie opère.


QUAND TU COMMENCES, TU NE T’ARRETES PLUS

Link au Temple du Feu

Après un début calme, l’aventure commence !

L’un des aspects qui me plait le plus quand je joue à Zelda c’est le dépaysement que je ressens. Chaque lieu (que ce soit en extérieur ou les donjons) a sa propre ambiance. Et malgré le fait que je connaisse assez bien le début du jeu, pour l’avoir refait plusieurs fois, je prends toujours plaisir à explorer chaque petit recoin comme si c’était la première fois que je le découvrais.
Autant être clair : il vaut mieux avoir du temps devant soi afin de profiter un maximum de cette invitation au voyage. En effet, j’ai déjà joué 7h environ alors que je suis juste en chemin vers le troisième temple.


ARMES, BOUTEILLES ET CHEVAL, LE PARFAIT EQUIPEMENT

Rencontre avec Zelda

Le scénario, bien qu’assez basique, est relativement sombre.

L’avantage avec les jeux Zelda, c’est que la maniabilité est, dans les grandes lignes, toujours la même. Du coup, on s’y retrouve très facilement. Cependant, il me semble qu’Epona est moins facile à contrôler que dans l’original. Etrange…
C’est également assez déroutant de devoir viser au stick lorsqu’on a pris l’habitude de viser son écran sur Wii (ainsi qu’avec presque 200h de Splatoon à son actif accessoirement).
Personnellement, je suis moins à l’aise lorsque j’utilise le GamePad. Je trouve que la prise en main est moins bonne, quand bien même je n’ai aucun soucis avec d’autres jeux l’exploitant. Pourtant les commandes sont strictement les mêmes mais je préfère avoir une manette plus traditionnelle entre les mains. Surtout que j’ai toujours été habitué à consulter l’inventaire sur l’écran dédié donc l’avoir à disposition sur l’écran tactile n’est pas un argument valable pour moi.


PAS UNE CLAQUE GRAPHIQUE MAIS…

Trouvaille d'une âme de spectre

Les quêtes annexes nous tiendront quelques heures supplémentaires en haleine.

Il est temps d’aborder le point le plus sulfureux de ce portage : les graphismes. On ne va pas se le cacher, pour un jeu Wii U, Twilight Princess HD n’est pas très beau. La plupart des textures sont quelconques, les personnages manquent de détails et on devine le contour des polygones utilisés pour modéliser armes, décors et personnages. Sachant que cela est flagrant dès la première cinématique du jeu !
Bref, comparé à d’autres jeux comme Mario Kart 8 et Super Smash Bros., qui ne sont pas spécialement connus pour leur surenchère graphique, Twilight Princess HD traine la patte.

Devant la Citadelle

Si le jeu n’est pas fou graphiquement, il reste lisse et propre.

Mais dans le fond, ce n’est pas du tout une fatalité. Car mon dieu, qu’est-ce que ça fait du bien d’avoir un jeu propre et net. Alors oui, le fait qu’il s’agisse d’un jeu GameCube se voit, mais franchement, c’est très vite oublié car le jeu n’a pas perdu de son charme. Son ambiance graphique caractéristique (qui n’a pas forcément plu à tous à l’époque) est bien là. Notez également que le jeu n’a presque, voire pas du tout d’aliasing (contours qui scintillent). L’ensemble a beau être simple visuellement, cela n’en reste pas moins agréable et je suis loin d’être affligé comme je pensais l’être à l’annonce du portage.


EN ATTENDANT ZELDA U

Au final, je suis, pour le moment, extrêmement satisfait de mon achat. Twilight Princess était une tuerie sur Wii et il le reste 10 ans après ! Et même si on ne le citera pas pour la qualité de ses graphismes, c’est son ambiance qu’on retiendra. Nous avons droit à un portage de qualité dont tout fan de Zelda n’y ayant jamais joué se doit de faire. Il est clair que vous en aurez pour votre argent vu la durée de vie qu’offre cet épisode.
A défaut d’avoir Zelda U, voilà qui devrait en faire patienter plus d’un pendant un bon moment encore.

Artwork TP HD

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *