Amiibo : innovation ou arnaque ?

On parle beaucoup des amiibo depuis leur révélation mais surtout depuis que la première vague de figurines est sortie. Depuis, on voit de plus en plus de polémiques quant à leur utilité et surtout la position de Nintendo qui fait peur à certain.
Les deux plus grandes critiques faites aux amiibo se contredisent. Pour certain, les amiibo ne servent qu’à assouvir les fantasmes des collectionneurs alors que selon d’autres, il s’agit d’un moyen vicieux de la part de Nintendo pour vendre des DLC.


Vue générale des amiibo Smash Bros.

La collection Smash Bros compte le plus grand nombre d’amiibo différents

Avec les différentes présentations et autres pubs, je n’ai jamais ressenti qu’on me vendait des figurines ayant du contenu supplémentaire majeur. A partir de là, je pense qu’il y a eu une certaine incompréhension du concept des amiibo par les joueurs : le principe de contenu exclusif fait crier les foules à cause de l’achat obligatoire d’amiibo. Mais avec le recul, les apports de ces derniers sont bien minimes ; ça n’a jamais été un but caché, bien au contraire.

Il faut garder à l’esprit que si les amiibo apportaient un contenu obligatoire, on se retrouverait avec un jeu type Skylanders/Disney Infinity. Ce qui ne serait pas une mauvaise chose en soi, mais ça serait un tout autre concept. Nintendo compte tout de même avoir son jeu de plateau Animal Crossing rendant les amiibo indispensables.

Dans le même esprit, si les amiibo permettaient de vendre de réels DLC, ce serait injuste. Car il serait impossible pour Nintendo d’assurer un stock conséquent en permanence pour que chacun puisse acquérir la figurine de son choix (comme c’est le cas avec les DLC disponibles sur Internet).


Amiibo Splatoon

Pour Splatoon, les amiibo augmentent légèrement la durée de vie du mode solo.

Je pense que la question que tout le monde devrait se poser est : « Si le contenu des amiibo était proposé en DLC, est-ce que j’en achèterais ? ». Dans une très grande majorité des cas, la réponse serait probablement négative.
Et c’est là tout l’enjeu des amiibo : leur principe est de proposer du contenu bonus. Suffisamment intéressant pour stimuler l’acte d’achat, mais pas indispensable pour que le joueur lambda ne soit pas obligé d’en avoir pour terminer son/ses jeu(x).

De plus, il ne faut pas oublier que la majorité des amiibo sont compatibles avec plusieurs jeux.
Alors oui, la plupart des fans, dont moi, ne les achètent que pour l’aspect collection mais ce n’est pas pour autant que je crie au scandale quant à leur utilité dans mes jeux préférés.
Et puis, nous avons droit à d’assez belles figurines (les goûts et les couleurs toussa, toussa…).


Concernant la position de Nintendo, le NFC est une technologie moderne que l’on retrouve de plus en plus dans notre quotidien. Et sachant que le

Amiibo compatible avec Skylanders

La plus belle preuve du succès des amiibo : leur compatibilité avec Skylanders !

marché des jouets connectés est en plein essor, il n’est pas étonnant que Nintendo veuille, à son tour, sa part du gâteau.
Même je doute qu’à terme, les amiibo révolutionneront nos jeux, ils restent une expérience divertissante qui permet de mettre en valeur la puissance des personnages et licences Nintendo.
D’ailleurs, il m’a semblé comprendre que les amiibo se vendaient mieux que les autres figurines NFC. En tout cas, voir Donkey Kong et Bowser dans le dernier Skylanders (quand bien même Nintendo avait rejeté le projet aux développeurs de la saga ; ces derniers voulant en faire une exclusivité Wii), montre bien que l’implantation des amiibo est suffisamment réussie pour se frayer un chemin vers le leader du marché.


Dernière petite réflexion. Il est intéressant de noter que même si Skylanders était à l’origine un jeu Spyro, la licence s’est vite imposée comme une franchise à part, sans personnage iconique ; contrairement à Disney Infinity et aux amiibo. Je pense que le succès du premier Skylanders est dû à l’apparition, inédite à l’époque, des figurines NFC.
Pas étonnant donc, de voir Disney, Nintendo, et bientôt Warner Bros. avec LEGO, emboîter le pas d’Activision.
Je me demande donc, dans le cas où Skylanders n’avait pas été le précurseur des figurines NFC, si Activision aurait-il connu le même succès avec cette licence ?


En tout cas, maintenant que Nintendo compte s’implanter sur le marché des jeux mobile et que les smartphones sont compatibles NFC, il n’est pas improbable d’imaginer votre amiibo Mario posé sur votre téléphone.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *